Rechercher
  • Christian Cambois

Mes lignes de recherche


Mes lignes de recherches

Au fur et à mesure que les indices s’accumulent, que le spirituel me pousse vers les champs de la Physique, grandit en moi la conviction d’une nécessaire relecture des textes qui fondent les bases de notre civilisation. Quand par exemple le mot « diable » (o diabolos en grec ancien) ne signifie que « diviseur », quand je constate son étroite parenté directe avec les mots « symbole », « parabole » ou « hyperbole », quand d'autres termes à consonance mathématique dansent sur les pages sacrées (matrice, parabole), quand les nombres énoncés dans ces mêmes pages bibliques révèlent des données trigonométriques, l’union sacrée d'une spiritualité laïque et d'une science plus ouverte devrait devenir un objectif commun.


Ceux qui balaient d’un revers de manche méprisant toute approche scientifique de ces textes anciens en prétextant la méconnaissance d’alors des domaines physique ou mathématique oublient qu’ils ne s’appuient que sur les conclusions de la théorie dominante actuelle relative à l’espace et au temps. Ce faisant, ils méprisent tout autant les théories d’avant garde formulées par les théoriciens d’aujourd’hui que tout esprit curieux peut découvrir dans les publications scientifiques diffusées sur le Net.

Si l’on accepte, comme j'ose l'exprimer, le postulat de l’éternité de la conscience, une conception différente du temps et de son écoulement autorise l'idée de la présence dans un texte du passé d’éléments destinés au lecteur du présent ou au chercheur de demain.

Tant que l’homme persistera à se placer au centre de l’univers, il ne parviendra pas à en percevoir sa bordure. Sa superbe et son orgueil, comme l'aveuglement né de ses certitudes, demeurent les entraves à son développement spirituel.

L’intégration de la dimension psychique à sa conception physique du monde constitue la meilleure voie et le challenge à relever pour les générations à venir.


0 vue

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

© 2016 par Christian Cambois. Créé avec Wix.com