Rechercher
  • Christian Cambois

Les certitudes scientifiques


Les certitudes scientifiques ? A consommer avec modération !

L’histoire scientifique des décennies précédentes a déjà prouvé, à maintes reprises, la nécessaire prudence et l’humilité qu’il convenait d’observer face aux mystères de la matière et de l’univers. Les sommités de l’époque s’y étaient refusées. Les déclarations qui suivent en témoignent.

- Thomas EDISON écrivait en 1889 : « Rien ne justifie l’emploi de la haute tension et du courant alternatif, que ce soit d’un point de vue commercial ou scientifique. Mon désir personnel serait d’interdire entièrement l’emploi du courant alternatif. Il est aussi inutile que dangereux. »

- Robert MILLIKAN, Prix Nobel de Physique, déclarait en 1923 :« Il est totalement improbable que l’homme utilise un jour la puissance de l’atome. L’idée spécieuse selon laquelle on utilisera l’énergie atomique quand nos réserves de charbon seront épuisées est un rêve totalement non scientifique et utopique... Les éléments qui constituent la masse du monde n’ont pas d’énergie à donner dans le processus de désintégration. »

- Ernest RUTHERFORD, Prix Nobel de Chimie en 1908, affirmait en 1936 : « L’énergie produite par la fission de l’atome est une toute petite chose. Quiconque recherche une source d’énergie dans la transformation de l’atome raconte des fadaises » Des milliers de vies Japonaises s'éteignaient neuf années plus tard sous les effets de cette énergie impossible.

La physique de la fin du vingtième siècle a vu nombre de ses théories bousculées par les siens et surtout par les faits. Les découvertes les plus récentes soulèvent en fait plus d’interrogations qu’elles ne résolvent de problèmes.

Un constat ! La modestie et l'humilité s'imposent.



81 vues

ME SUIVRE

  • Facebook Classic
  • Twitter Classic

© 2016 par Christian Cambois. Créé avec Wix.com